Caen Nord
19 rue Saint Jean - 14000 Caen - Tél: 02 31 15 66 00

Confinement. Joël Bruneau, maire de Caen : « Dans la crise, les Caennais se montrent responsables »

Publié par Caen Nord le 15/04/2020
dans la categorie Articles

L’allocution d’Emmanuel Macron

Que retenez-vous de l’allocution du président de la République, lundi 13 avril ?

Le prolongement du confinement, que tout le monde anticipait, me semble tout à fait logique. Comme en Chine, cela le portera à deux mois, soit la durée estimée pour désengorger les hôpitaux. C’est là la priorité : éviter la saturation du système hospitalier.

Il reste des incertitudes sur les modalités de reprise de l’activité mais, là aussi, je trouve plutôt sain de voir comment évolue la situation pour s’adapter au mieux à la réalité.


Au niveau de la Ville, quelles sont les conséquences des annonces présidentielles ?

Des questions restent en suspend, comme pour les manifestations culturelles prévues cet été. Ou la réouverture des musées. Si celle-ci se fait avec un nombre limité de visiteurs, cela sera compliqué pour les musées de grande affluence, comme le Memorial. Sans compter qu’il n’y aura pas de clientèle étrangère et qu’une limitation des déplacements est prévisible pour cet été.


Et concernant la réouverture progressive des écoles ?

On saura faire. On a déjà maintenu trois établissements ouverts pour accueillir les enfants du personnel soignant et prioritaire comme les forces de l’ordre. Les enseignants et personnels encadrants auront les équipements de protection nécessaires.


Le confinement à Caen

Comment se passe le confinement à Caen ?

Les Caennais sont des gens responsables. Très majoritairement, les gens comprennent la nécessité de rester chez soi. C’est la responsabilité individuelle de chacun qui permettra de surmonter cette crise collective. Avec les beaux jours et la durée du confinement, c’est moins facile mais nous n’avons pas de signalements de non-respect flagrant. Il peut y avoir des petits groupes qui se rassemblent spontanément pour discuter, mais ils se dispersent très vite si on leur explique bien les choses. La police municipale, comme la police nationale, effectue de nombreux contrôles et les infractions restent peu nombreuses.

Les Caennais sont de grands joggeurs, notamment autour de la Prairie…

Là encore, les gens se montrent responsables. Les joggeurs prennent soin de ne pas s’entasser en un même lieu, ils s’écartent quand ils se croisent. On n’a pas constaté de « troupeaux » comme à Paris. Il est vrai que Caen possède de vastes espaces et que les possibilités de courir sont nombreuses tout en respectant le rayon d’un kilomètre autour de chez soi.

Comment se déroule la gestion de cette crise, sachant que le conseil municipal élu le 15 mars n’a pas pu être installé ?

Conformément à l’ordonnance gouvernementale, l’ancien conseil continue de siéger…sans se réunir. Hormis celles ayant trait à la crise sanitaire, on ne prend pas de décisions importantes actuellement. Je fais un point hebdomadaire avec les représentants de tous les groupes politiques du conseil municipal, y compris l’opposition, pour échanger sur des sujets comme la réimplantation de points de vente pour les producteurs locaux. Nous avons aussi mis en place des services pour les plus fragiles, comme la livraison à domicile par le CCAS. Nous prenons contact avec les familles qui bénéficient du tarif de cantine scolaire le plus bas, afin de nous assurer qu’ils n’ont pas de difficultés à nourrir leurs enfants. Le repas à la cantine est parfois le seul repas équilibré, voire le seul repas tout court, de la journée…



Des services fonctionnent toujours, comme l’instruction des permis de construire. Il est important de ne pas prendre trop de retard pour ne pas retarder la remise en route quand elle interviendra.


Des mesures pour l’après

L’État et la Région ont annoncé d’importantes mesures de soutien à l’économie. Que peuvent faire la Ville et la Communauté urbaine à leur échelle ?

Nous participons chaque jour à la cellule de crise autour du Préfet. Il est important d’agir en coordination, afin que chacun n’y aille pas de son couplet. Nous avons acté avec la Région, principale collectivité compétente en matière de développement économique, d’aller au-delà des aides qui permettent aux entreprises de surmonter l’arrêt de leur activité, en les aidant au moment du redémarrage. Les modalités restent à déterminer mais Caen la mer soutiendra les TPE (très petites entreprises) et la Région les plus grosses. Il est à craindre d’importants dégâts au niveau économique et, s’il est nécessaire de mettre plus d’argent sur les services publics comme l’hôpital, il faut aussi soutenir la sphère privée, car c’est elle qui crée de la richesse qui est ensuite redistribuée.

Quelles conséquences cette crise peut-elle avoir sur les finances des collectivités ?

Le budget 2020 et, surtout, le budget 2021 de la Communauté urbaine vont être impactés. Le budget de Caen la mer est presque totalement assis sur l’activité économique. Les recettes sont les rentrées fiscales des entreprises.

Aujourd’hui, la priorité est évidemment la vie de nos concitoyens, mais il faut être conscient que nous devons être en mesure de soutenir nos capacités contributives pour ne pas voir l’économie du pays s’effondrer.


Source: Liberté

Partager sur les réseaux